Nicolas de POILLY dit(e) Nicolas de Poilly le jeune

Nicolas de POILLY dit(e) Nicolas de Poilly le jeune

Nicolas de Poilly (1675-1747), également appelé Nicolas de Poilly le Jeune, Nicolas de Poilly jeune ou Nicolas II de Poilly (pour le distinguer de son père, Nicolas de Poilly l'Ancien), est un artiste français de formation académique qui remporte le prix de Rome de peinture en 1698.

Malgré des débuts impressionnants, il abandonne la peinture pour le dessin et devient graveur comme son père, son oncle François de Poilly et plusieurs autres membres de la famille Poilly.

Originaires d'Abbeville, le père et l'oncle de Nicolas s'installent à Paris au milieu du XVIIe siècle et deviennent d’importants graveurs. Nicolas apprend la gravure auprès de son père, puis étudie la peinture à l'Académie royale de peinture et de sculpture, devenant l'élève de Pierre Mignard puis de Jean Jouvenet, deux grands artistes de la cour de Louis XIV. Il obtient des petits prix aux concours trimestriels de dessin en 1693 et 1696, puis des premiers prix en 1697 et 1698.

En 1697, Poilly se fait connaître comme peintre avec Le Christ cloué sur la Croix. En août 1698, il remporte le Prix de Rome, pour lequel tous les concurrents ont peint le même sujet de l'Ancien Testament : « La découverte de la coupe de Joseph dans le sac de Benjamin ». En 1699, Poilly décide de se rendre à Rome à ses propres frais.

Quelques années plus tard, Pierre Crozat entreprend de faire réaliser des gravures des meilleurs tableaux de France. Pour se faire, il fait appel à Poilly. Ce dernier va alors exécuter les dessins et superviser le travail des graveurs. Le résultat de cette collaboration donna naissance au « Recueil d’estampes d’après les plus beaux tableaux et d’après les plus beaux desseins qui sont en France », également connu sous le nom de Recueil Crozat.

Poilly meurt en 1747, célibataire et sans enfant.