Manolo MILLARES

Manolo MILLARES

Manolo Millares, né en 1926 à Las Palmas de Gran Canaria et mort en 1972 à Madrid, est un artiste peintre et graveur espagnol.

Autodidacte, il apprend seul la peinture comme la gravure. Il commence sa production artistique dans une veine surréaliste puis, après son installation à Madrid, en 1953, il peint des compositions abstraites. Manolo Millares est particulièrement connu après-guerre pour ses collages composés à partir de toiles de jute qu’il initie dès 1953. Il découpe la toile, la colle et peint ensuite à la gouache, particulièrement en noir, blanc et rouge.

Ses compositions tourmentées sont rythmées par des éclaboussures et coulures de peinture et par la toile de jute, tantôt nue tantôt cousue grossièrement sur le support.
Ces représentations abstraites sont particulièrement influencées par l’histoire préhistorique des îles Canaries, notamment celle du peuple des Guanches. Il s’inspire à la fois de l’embaumement des cadavres de ce peuple et des formes de la peinture pariétale préhistorique. Son travail, particulièrement expressif, illustre la brutalité humaine. Il s’attache notamment à montrer et dénoncer la violence qu’a connue l’Europe au cours du XXe siècle à la suite des deux guerres mondiales mais aussi la violence et l’angoisse engendrées par le régime franquiste en Espagne. Manolo Millares milite pour un art éloigné des concepts et de la théorie, qui s’exprime de manière presque primitive et brutale. Il accorde ainsi une importance prégnante au geste.

L’artiste obtient rapidement une reconnaissance internationale, notamment dans les années 1950 lorsque son travail est présenté à San Pablo en 1957 puis aux États-Unis dès l’année suivante. En 1960, la Pierre Matisse Gallery de New York lui consacre une première exposition personnelle qui confirme sa notoriété. Parallèlement, il participe à de nombreuses expositions collectives, notamment aux États-Unis.

Millares participe à de nombreux collectifs d’artistes tout au long de sa vie, notamment le Groupe LADAC (Los Arqueros del Arte Contemporáneo) et co-fonde en 1957 le groupe El Paso. Ce groupe organise de nombreuses expositions rassemblant de nombreux artistes tels que les peintres Rafael Canogar, Luis Felito, Manuel Rivera ou Antonio Saura. Forme de réponse à l’école de New York, menée par Franz Kline, Jackson Pollock ou encore Mark Rothko, le groupe El Paso tâche de renouveler l’art espagnol de l’époque et lui donner un nouvel élan en privilégiant la liberté artistique.
Manolo Millares est considéré comme un artiste majeur de sa génération, notamment pour son rôle dans le renouveau de l’art espagnol moderne après la Seconde guerre mondiale.

Un trésor se cache peut-être chez vous...