Louis LEGRAND

Louis LEGRAND

Louis Auguste Mathieu Legrand, né en 1863 à Dijon, est un peintre, dessinateur et graveur français. En 1900, il reçoit une médaille de bronze à l'Exposition universelle de Paris et en 1906, il est décoré de l'ordre de la Légion d'honneur.

D’abord employé de banque, il suit les cours du soir à l'École des beaux-arts de Dijon et obtient le prix Devosge en 1883. Un an plus tard, il s'installe à Paris et s'initie aux techniques de gravure avec Félicien Rops (1833-1898), et découvre sa technique préférée : l'aquatinte. Il reçoit alors sa première commande d'une série, nommée « Les premières illustrées ».

Dès 1887, il collabore au journal « Le Courrier français », en y faisant paraître des dessins sur la thématique de la mort et de la déchéance. Poursuivi pour obscénité, il purge une courte peine d'emprisonnement et abandonne ensuite la carrière d'illustrateur satirique. En 1891, il participe au Gil Blas pour illustrer le numéro spécial consacré au Moulin Rouge, et s'intéresse alors au monde de la danse, notamment en illustrant un « Cours de danse fin de siècle », dont les planches sont imprimées dans l'atelier d'Auguste Delâtre (1822-1907). Il fréquente assidûment les salles de répétition et les coulisses de l'école de danseuses ouverte par Nini-Patte-en-l'air.