Louis-Joseph WATTEAU dit(e) Watteau de Lille

Louis-Joseph WATTEAU dit(e) Watteau de Lille

Louis-Joseph Watteau, plus communément appelé « Watteau de Lille », est le neveu d’Antoine Watteau, peintre des fêtes galantes.

Il naît en 1731 à Valenciennes. On ne dispose que de peu d’informations sur les maîtres du jeune Louis-Joseph, il est possible qu’il fut l’apprenti de Guillaume Lefebvre, Gabriel-François Doyen ou encore Jacques Dumont. Il poursuit par la suite sa formation à l’Académie Royale de Paris. Il revient définitivement en 1756 à Valenciennes, à l’occasion des funérailles de son père. Dès lors il s’installe tel un vrai artiste dans sa ville natale en possédant son propre atelier et en engageant régulièrement des apprentis.

En 1765, Watteau part à Lille, avec comme objectif d’élargir sa clientèle. Ses débuts lillois sont difficiles, mais il accède progressivement à des fonctions officielles, ce qui lui permet d’asseoir sa réputation dans la ville. C’est ainsi qu’en 1778, il est nommé comme professeur de dessin à l’école de dessin de Lille. Cela lui permet progressivement de devenir le peintre le plus en vue de la ville, et de recevoir de nombreuses commandes, aussi bien privées que publiques.

Il fut également l’un des principaux acteurs de la fondation de l’Académie de Valenciennes en 1783, et fut extrêmement impliqué dans la sauvegarde des tableaux confisqués au début de la Révolution. Cela lui permettra par ailleurs d’être l’initiateur du musée de la ville en 17945.

Louis-Joseph Watteau décède en 1798 à Lille, rue des Arts.