LARCHE Raoul

LARCHE Raoul

François-Raoul Larche (dit Raoul Larche) naît en octobre 1860 à Saint-André-de-Cubzac (Gironde). Après un bref passage à l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, il est admis à l’Ecole des Beaux-arts de Paris où il suivra notamment les enseignements de François Jouffroy, Alexandre Falguière et Jean Léon Gérôme. Il expose pour la première fois au Salon de 1884 avant d’obtenir en 1866 le second Prix de Rome.

Néo-baroque et Art nouveau, sa sculpture est très appréciée de son temps pour ses lignes fluides et ses formes tourbillonnantes, notamment ses différentes représentations de la danseuse Loïe Fuller dont il rend superbement les voiles. Pleine du réalisme exubérant typique du début du siècle, la statuaire de Larche n’en est pas moins remarquable pour sa subtile compréhension des formes et de leur traitement. Sa manière, qui rompt subtilement avec l’art académique, lui assura une grande notoriété et lui vaut de réaliser plusieurs pièces d’éditions pour la fonderie d’art Siot-Decauville à Paris. Le sculpteur reçoit également quelques commandes officielles, notamment le groupe "La Musique" pour le Grand Palais (il reçoit à cette occasion une médaille d’Or à l’Exposition Universelle de 1900) ou la fontaine allégorique en marbre "Le Miroir d'eau, la Seine et ses affluents" en 1910. Raoul Larche est également auteur de plusieurs statues religieuses telles une "Jeanne d'Arc" pour l’église de Gagny ou "Saint-Antoine" pour l’Église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris.

S’il n’est pas passé à la postérité pour ce pan de son œuvre, Larche fût également peintre Symboliste puis Impressionniste. Il meurt prématurément en 1912 des suites d’un accident d’automobile, à l’âge de 52 ans. Le Salon des Artistes Français organise une exposition rétrospective de son œuvre à Paris, au Grand Palais, en 1920 tandis que le fond de son atelier du 4e Arrondissement de Paris est mise en vente à l’hôtel Drouot le 14 juin 1937.