Jules GERVAIS-COURTELLEMONT

Jules GERVAIS-COURTELLEMONT

Photographe français ayant grandi en Algérie, éditeur, ami de Pierre Loti, d’Auguste Rodin, d’Albert Kahn, il est connu pour son immense travail d'autochromes en Orient. Dans les années 1880, il parcourt l'Algérie et édite une revue « L’Algérie artistique et pittoresque ». A partir de 1893, il parcourt l'Orient, et fixe ses clichés, en noir et blanc. L'invention de l'autochrome par les frères Lumière en 1907, lui permet d'immortaliser les premières « Visions d’Orient » colorées. Avec son épouse, il parcourt l'Algérie, la Tunisie, le Maroc, l'Espagne, l'Italie, l'Inde, le Japon et même le Tibet. Converti à l’Islam, Jules Gervais-Courtellemont rapporta des photographies inédites de la Mecque en 1896, publiées dans L’Illustration en 1897. Ente 1885 et 1913, il se rend cinq fois au Maroc. La majorité de l’œuvre photographique de Jules Gervais-Courtellemont est conservée à la Cinémathèque Robert-Lynen de la ville de Paris, à la National Geographic Society. Quelques autochromes figurent dans la collection Albert Kahn , conservée à Boulogne Billancourt.