Johnny Tjupurrula Warangkula

Johnny Tjupurrula Warangkula

Johnny Warrangkula Tjupurrula a été l’un des principaux artisans de la création du mouvement artistique en 1971. Proche de Geoffrey Bardon, il peint régulièrement. Il va avoir une influence très nette sur les autres artistes du groupe. Ses compositions sont alors parmi les plus complexes. C’est un enchevêtrement de points, de hachures, de cercles, de lignes. Tout en étant le reflet de connaissances ancestrales, l’effet visuel est saisissant. Lorsque l’art aborigène commence à avoir du succès sur le second marché, Johnny bénéficie rapidement d’un engouement jusqu’au atteindre des sommets. Mais Johnny est malade, il ne peint plus alors que ces toiles s’arrachent. C’est alors que Michael Hollow, propriétaire d’une galerie et proche de quelques artistes importants comme Clifford Possum Tjapaltjarri, Turkey Tolson Tjupurrula ou Pansy Napangardi, lui commande une série d’œuvres. D’autres marchands ou intermédiaires feront de même ainsi que les coopératives chapotant les artistes du Désert Occidental. Bien entendu, Johnny ne plus peindre avec la technique méticuleuse, la précision qui a fait son succès. Mais il s’adapte. Le stick est abandonné au profit d’une brosse assez large, la gamme chromatique s’élargit aux couleurs plus vives. Ce qu’il perd en technique, Johnny tente de le combler par une force et une intensivité redoublées. Les sujets restent les mêmes mais les motifs sont agrandis et le fond de la toile n’est plus entièrement couvert de façon systématique.
Collections : AGWA, AGSA, FU, HaC, MAGNT, NGA, NGV, QAG, SAM

Un trésor se cache peut-être chez vous...