Jean COCTEAU

Jean COCTEAU

Jean Cocteau compte parmi les artistes qui ont marqué la première moitié du XXe siècle. Cocteau est qualifié de bon génie par d'innombrables artistes et amis. En dépit de ses œuvres littéraires et de ses talents artistiques, il insista toujours sur le fait qu'il était avant tout un poète et que tout travail est poétique. Ainsi on trouve dans son œuvre une « poésie graphique » ou encore une « poésie picturale ».

Esprit artiste, esthète au tempérament de dandy, il publia ses premiers poèmes dès 1909 et devint une des figures à la mode du Tout-Paris et des salons. L’entre-deux-guerres devait être pour Jean Cocteau, au faîte de sa gloire, une période d’intense créativité, placée sous le signe de l’avant-garde. Il collabora avec des musiciens tels Érik Satie (Parade, 1917) et Darius Milhaud, comme avec des peintres célèbres.

Génial « touche-à-tout », passé maître dans l’art du sortilège, ce créateur que son originalité empêche d’enfermer dans telle ou telle mouvance littéraire ou artistique ne se voua qu’à un seul maître : l’étonnement — le sien comme celui des autres.

Jean Cocteau fut élu à l’Académie française en 1955.