Henri GOETZ

Henri GOETZ

Né en 1909 à New York, Henri Goetz est un peintre français d’origine américaine. Après une enfance stricte, Goetz part étudier à Boston au Massachusetts Institute of Technology. S’il y entre dans l’objectif de devenir ingénieur il va s’intéresser au dessin et en 1929 il va s’inscrire à l’université Harvard ou il suivra des cours d’histoire de l’art. Seulement, il quitte l’université la même année pour rejoindre la Grand Central School of Art de New York. Goetz arrive en France en 1930. Il va travailler dans plusieurs académies parisiennes comme celle de la Grande Chaumière, mais aussi dans l’atelier d’Amédée Ozenfant. Il commence à peindre en 1933 des paysages ou l’on retrouve l’influence du fauvisme et du cubisme. Il va exposer au Salon des surindépendants en 1935. L’année suivante il commence à peindre des tableaux non figuratifs. Son amitié avec Juan Bréa et sa femme va lui ouvrir les yeux sur le surréalisme, il va nouer des liens avec Benjamin Péret, Oscar Dominguez ; il rencontre également André Breton. Ce souffle surréaliste aboutit à Chefs d’œuvre corrigés en 1938-1939. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Henri Goetz s’implique au sein de la Résistance. Il œuvre à la fabrication de faux papiers, il imprime également des affiches et des tracts. Entre 1947 et 1960, il va peindre des pièces marquées par l’abstraction. Il va ensuite connaître une période lyrique alors qu’il prend l’habitude de peindre à l’extérieur, une période qui tiendra jusqu’en 1974 date à laquelle il revient peindre en atelier. Par ailleurs, ses tableaux sont également suivis d’une œuvre gravé conséquente d’environ 650 estampes.

Un trésor se cache peut-être chez vous...