Giacomo Serpotta

Giacomo Serpotta

Giacomo Serpotta (1656-1732) est un sculpteur italien né et mort à Palerme.

Son habileté et sa facilité à sculpter le stuc semblent être apparues sans mentorat ni exposition directe au courant dominant du baroque italien. Rudolf Wittkower le décrit comme un « météore dans le ciel sicilien ».

En 1677, il décore, avec Procopio de Ferrari, la petite église de la Madonna dell'Itria à Monreale. Sa première œuvre indépendante semble remonter à 1682, et serait une statue équestre de Charles II d'Espagne et de Sicile, coulée en bronze par Gaspare Romano.

Giacomo ne fut pas le seul de la famille Serpotta à décorer les églises de Palerme, on compte également son frère Giuseppe (1653-1719) et son fils Procopio (1679-1755). Le style élégant et fleuri de Giacomo rappelle celui d’Antonio Raggi, artiste adepte de la décoration en stuc et actif à Rome.

Giacomo Serpotta a notamment décoré l’Oratoire de San Lorenzo. Il réalise également des travaux pour l'oratoire de Santa Cita[1], l'oratoire de Rosario di San Domenico (1710-17), l'oratoire de San Mercurio, l'oratoire de Santa Caterina, adjacent à l'église de l'Olivella, et la chapelle de l'Ospedale di Palermo.

Son travail de stucage pour les oratoires suit une formule générale, mais chaque réalisation est un tour de force individuel. Il a également décoré le palais de l'archevêque de Santa Chiara, la Badia Nuova et l'église des Saints Cosmas et Damian à Alcamo.