Fatma BAYA

Fatma BAYA

Née en 1931 à Bordj el Kiffan et morte en 1998 à Blida, en Algérie, Baya, de son vrai nom Fatma Haddad, est une peintre algérienne, appartenant à la « génération de 1930 » des peintres fondateurs de l’art pictural algérien moderne. Sa première exposition a lieu à la Galerie Maeght à Paris en 1947, quand elle n’a seulement 16 ans. Ses œuvres peintes à la gouache connaissent un succès rapide, et elle travaille notamment aux côtés de Pablo Picasso, André Breton, et George Braque. Refusant l’étiquette du surréalisme, mais surtout de celles de l’art ‘naïf’ et l’art ‘brut’, les tableaux de Baya sont marquées par des couleurs vives et profondes. Elle peint souvent des femmes entourées d’objets domestiques ou naturels, en jouant sur de fausses symétries et une absence de perspective. L’œuvre de Baya connaît un succès important, et ses œuvres sont exposées en Algérie, en France, en Suisse, en Belgique, et aux Etats-Unis.
Ses œuvres apparaissent sur le marché dès les années 2000 et l'intérêt pour l'artiste est croissant depuis une dizaine d'années ; en témoigne les récentes expositions qui lui sont dédiées telles que Baya : Woman of Algiers en 2018 à la Grey Art Gallery à New York ; Impressions durables en 2021 au Museum Sharjah Authority aux Emirats arabes unis ou encore Baya : Femmes en leur Jardin en 2022-2023, à l'institut du monde arabe de Paris.

Un trésor se cache peut-être chez vous...