Edmé SAMSON

Edmé SAMSON

Fondée en 1845 par Edmé Samson (1810-1891) à St Maur, la manufacture SAMSON a pour but de réaliser des reproductions des pièces de céramiques conservées dans les musées et collections privées. Associé à son fils Emile (1837-1913), Edmé ouvre un entrepôt à Montreuil en 1871, tous deux emploient jusqu'à 150 salariés à la fin du 19e siècle, avant de décliner au cours du 20e siècle.

La maison Samson était capable de tout reproduire : des céramiques chinoises depuis l’époque Ming en passant par les porcelaines du Japon, les porcelaines européennes, les émaux sur cuivre depuis les reproductions d’anciens champlevés du 13e, les céramiques d’Iznik des 16e et 17e siècles, et aussi les pièces persanes. L'entreprise n'avait pas l'intention de tromper et affirmait que toutes les reproductions qu'elle produisait étaient marquées distinctement pour éviter toute confusion. Les pièces de Samson étaient produites en porcelaine dure, alors que la plupart des originaux étaient en porcelaine tendre. Ils utilisaient également une marque se rapprochant de la lettre arabe "sin" pour distinguer les pièces Samson des pièces authentiques. Néanmoins, ces dernières années, de nombreuses productions Samson ont été confondues avec leurs originaux, surtout si la marque avait été retirée. La manufacture est resté en activité jusqu'en 1969.

Aux enchères, les pièces de SAMSON imitant les productions d'Iznik ou de la famille rose sont particulièrement recherchées et obtiennent de bons résultats d'adjudication, dépassant nettement les estimations.