CHEMLA & Fils

CHEMLA & Fils

La "poterie Chemla" est une entreprise familiale active à Tunis des années 1880 à 1966.
Dès 1860, la famille Chemla intervient dans le commerce des poteries. Le Bey de Tunis ayant confié à Haïm Chemla la collecte des impôts en nature sur les artisans de Tunis, ce dernier effectue l'avance des recettes puis vend les poteries récoltées.
Vingt ans plus tard, il inaugure avec son fils Jacob (1858-1938) une production de céramiques dans la tradition des potiers tunisiens du quartier de Qallaline.
En 1910, Jacob met au point un procédé de fixation du bleu de cobalt. Dans l'entre-deux-guerres, lui succèdent ses trois fils, Victor (1892-1954), Albert (1894-1963) et Moïse dit Mouche (1897-1977), sous l'appellation "les fils de J. Chemla", en arabe Awlâd Chemla. La fabrique connaît alors une grande prospérité, exportant en Algérie mais surtout aux Etats-Unis et participant aux expositions coloniales et universelles de Marseille et Paris en 1925, 1931, et 1937 où elle reçoit plusieurs distinctions. Ses carreaux de faïence décorent de nombreuses maisons des nouveaux quartiers de Tunis et les résidences d'été de Sidi Bou Saïd et La Marsa, parmi lesquelles Dar El Kamila, la résidence du gouverneur, actuelle résidence de l'ambassadeur de France. Ils ornent aussi la plupart des mosquées de Tunis et la grande synagogue de la Hara, le quartier juif de Tunis, ainsi qu'une synagogue de Djerba.

Un trésor se cache peut-être chez vous...