Augustin de SAINT-AUBIN

Augustin de SAINT-AUBIN

Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) appartient à une importante dynastie de dessinateurs et de graveurs français.

Il est né le 3 janvier 1736 à Paris, fils de Gabriel Germain de Saint-Aubin (1696-1756). Il est issu d'une famille d'artistes et de dessinateurs.

Formé par son frère, il a étudié avec Étienne Fessard, Nicolas-Henry Tardieu et Laurent Cars. Sa première présentation au Salon fut une eau-forte en 1752. Il fut approuvé par l'Académie Royale en 1771, mais ne fut pas diplômé, car il ne présenta pas l'un des morceaux de réception requis. Il accepta de nombreuses commandes à des fins commerciales comme des ex-libris, des frontispices, des invitations, des cartes de commerçants et des programmes, mais illustra également des livres comme le Décaméron de Boccace.

En 1776, il est nommé graveur officiel de la Bibliothèque Royale. Il travaille ensuite à la gravure de la collection de pierres précieuses antiques appartenant au duc d'Orléans. Le catalogue d'Emmanuel Bocher de 1879 contient plus de 1300 œuvres d'Augustin, mais on se souvient surtout de ses portraits et de ses gravures de portraits de Charles-Nicolas Cochin le jeune (1715-1790).

De son vivant, Augustin était considéré comme le plus prospère de sa fratrie, mais il est celui dont on sait le moins de choses aujourd'hui.

Il meurt le 9 novembre 1807 à Paris.