Auguste RODIN

Auguste RODIN

Auguste Rodin est considéré comme le père de la sculpture moderne française de la seconde moitié du XIXème siècle. Héritier de l’humanisme, l'art réaliste de Rodin est un croisement entre romantisme et impressionnisme. Sa sculpture est modelée par la lutte entre la forme et la lumière. Par sa capacité de travail et d'organisation, Rodin laisse une œuvre hors norme.

Durant son enfance, Rodin s’intéresse très tôt au dessin. En 1854, âgé de 14 ans, il réussit à convaincre son père de l’inscrire à l'École impériale spéciale de Dessin et Mathématiques, dite «Petite École» où il suit des cours de peinture et de dessin auprès de l’artiste Horace Lecoq de Boisbaudran. À 15 ans, en 1855, Rodin découvre la classe de sculpture et passe beaucoup de temps à dessiner au musée du Louvre. En 1857, il tente d’entrer à l’École des Beaux-Arts de Paris mais échoue trois fois de suite. À l’âge de 20 ans, il réalise sa première sculpture : un buste de son père inspiré des portraits de dirigeants romains durant l’Antiquité. Il fut le compagnon, une partie de sa vie, de la sculptrice Camille Claudel.

En 1864, débute sa collaboration avec Albert-Ernest Carrier-Belleuse, sculpteur renommé du Second Empire. Dans son atelier, l’artiste réalise notamment des ornementations pour des décors d’architecture à Paris. Quelques années plus tard, il entreprend un voyage en Italie pour découvrir les artistes de la Renaissance et est particulièrement inspiré par l’œuvre de Michel-Ange. De retour d'Italie, il crée la sculpture qui le fera connaître : l’Âge d’airain. Son œuvre est exposée au Cercle artistique et littéraire de Bruxelles, puis au Salon des artistes français de Paris. Mais, la sculpture est tellement réaliste que les critiques accusent Rodin de l’avoir moulée sur le corps de son modèle. Un scandale éclate.

En 1878, Rodin crée son Saint Jean Baptiste, plus grand que nature pour prouver définitivement qu'il n'a pas recours au moulage sur nature. Rodin influence alors la sculpture par l’expressivité des formes, des sentiments, de la sensualité et du soin apporté à restituer l'émotion, par l'expression donnée à des parties du corps comme les mains, les pieds, etc. Il participe à l'invention d'un style en développant de nouvelles techniques de sculpture comme l’assemblage, la démultiplication ou la fragmentation, en totale rupture avec l’académisme d'alors.

À 49 ans (en 1889), il expose avec le peintre Claude Monet (1840-1926) à la galerie d’art Georges Petit. À 60 ans (en 1900), Rodin organise une exposition rétrospective de son travail en marge de l’Exposition universelle. Il acquiert alors une reconnaissance internationale. À 76 ans (en 1916), il tombe gravement malade et effectue trois donations de ses collections à l’État français dans le but de créer un musée Rodin.