Auguste DELAVAL

Auguste DELAVAL

Né à Nevers en 1875, Auguste Emile Joseph Delaval entreprend des études d’architecture à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, dont il sort diplômé en 1909. Grâce à son vif intérêt pour l’Extrême-Orient, il est nommé architecte du gouvernement français en Indochine. Il séjourne à HanoÏ entre 1906 et 1908, puis entre 1910 et 1913.

Ces séjours au Vietnam sont l’occasion pour lui de peindre sur le motif, principalement des œuvres réalisées à l’aquarelle et à la gouache. Les œuvres produites durant période explorent avec minutie et dans une riche palette de couleurs les bâtiments asiatiques qu’il visite et dans lesquels il puise son inspiration.

Sur place, Delaval travaille sur les chantiers de constructions de bâtiments publics dont le Lycée de Hanoï (1927) ainsi que le bâtiment d’Histoire du Vietnam à Saïgon (1929), mais également sur des bâtiments religieux tels que le Temple du Souvenir de Saïgon (1926).
Pendant trois ans, Delaval va également mener à bien la conception du pavillon de l’Indochine et notamment la reproduction d’un complexe architectural inspiré de Angkor Vat, réalisé dans le cadre de l’Exposition Coloniale de Marseille en 1922.

Il travail également sur le Pavillon de l’Indochine lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes à Paris en 1925. En parallèle de cette carrière de peintre et d’architecte, il sera également Directeur de l’École des Beaux-Arts d’Hanoï.

Auguste Delaval meurt à Hennebont en 1962.