Grand Coran signé 'Abdallah bin Ahmad bin...

Lot 268
Aller au lot
12 000 - 14 000 €
Résultats sans frais
Résultat : 40 000 €

Grand Coran signé 'Abdallah bin Ahmad bin...

Grand Coran signé 'Abdallah bin Ahmad bin 'Abdul-'aziz b. Souilan al-'Arabi al-Najdi al-Habali
pour le Sheikh du pays qatari son administration et ses chefs, le Sheikh Qâsem b. Muhammad b. Thâni,
le mois de rabî' al-thâni en l'année de 1282H - août 1865
Manuscrit arabe sur papier à vergeure, 228 feuillets, calligraphié en naskh noir sur 15 lignes par page, avec des marqueurs de vers rouges, des titres de sourate en écriture thuluth rouge dans des lignés de rouges, double frontispice d'ouverture enluminé à la gouache à décor géométrique, des notes marginales occasionnelles.
Colophon signé 'Abdallah bin Ahmad bin 'Abdul-'aziz b. Souilan al-'Arabi al-Najdi al-Habali
pour le Sheikh du pays qatari son administration et ses chefs, le Sheikh Qâsem b. Muhammad b. Thâni,
le mois de rabî' al-thâni en l'année de 1282H - août 1865
Reliure à rabat en maroquin rouge estampé à décor de mandorles vertes.
Péninsule arabique, 1865.
32 x 22,5 cm

Large Qur'an, Arabia, 1282AH/1865AD
signed 'Abdallah bin Ahmad bin 'Abdul-'aziz b. Souilan al-'Arabi al-Najdi al-Habali
for the Sheikh of Qatari area, its admisitration and chiefs, the Sheikh Qâsem b. Muhammad b. Thâni
dated rabî' al-thâni 1282AH - august 1865AD.
Arabic manuscript on paper, 228ff., each folio with 15ll. of black naskh script, with red roundel verse markers, sura headings in red thuluth script within red cartouches, text within double red rules, opening bifolio with polychrome illuminated headpieces and cartouches, occasional marginal notes. Stamped and tooled red morocco binding with flap.

Les Âl Thānī appartiennent à la tribu des Tamīm, qui a migré depuis l'est de l'Arabie centrale vers la péninsule du Qatar et est devenue une famille dirigeante dominante au milieu du XIXe siècle. Le deuxième cheikh, Qāsim ibn Muhammad (1878-1913), pour qui ce Coran a été réalisé, est considéré comme le fondateur du Qatar. Il était un chef militaire, un juge et un érudit. Né vers 1827, il dirige les affaires du pays à partir de 1876. Au début de son règne, il s’est consacré à l’unité du peuple qatarien en renforçant le sentiment d’appartenance nationale. Sur le plan extérieur, Cheikh Jassim était un partisan convaincu et le plus grand défenseur du califat islamique malgré les pressions exercées. Ses relations avec l'autorité ottomane devenant plus enracinées, il reçut le titre de «kaimakam», grade militaire et administratif. Il a par la suite reçu un autre titre honorifique supérieur de "Kapuji-bashi", en reconnaissance de son autorité de facto et de sa direction des tribus qatari. Il est considéré comme le fondateur de l’État du Qatar en raison de son rôle historique dans la consolidation de l’indépendance.

The Āl Thānī are from the Tamīm tribe, which migrated eastward from central Arabia to the Qatar peninsula and emerged as a dominant ruling family in the mid-19th century. The second sheikh, Qāsim ibn Muḥammad (1878–1913), is considered Qatar’s founder. He was a military leader, judge and scholar. Born around 1827, he run the affairs of the country since 1876. In the early years of his reign, he devoted himself to uniting the Qatari people. At the external level, Sheikh Jassim was a staunch supporter and most defender of the Islamic Caliphate despite the pressure he came through. His relationship with the Ottoman authority became more entrenched , so he was granted the title of “kaimakam”, a military and administrative rank. He was later given another higher honorary title of "Kapuji-bashi", in recognition of his de facto authority and leadership of the Qatari tribes. He is considered the founder of the State of Qatar in recognition to his historical role in consolidating independence.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue