Boîte à cure-dents oblongue en or 18k 750)...

Lot 33
Aller au lot
2 000 - 2 500 €
Résultats sans frais
Résultat : 1 600 €

Boîte à cure-dents oblongue en or 18k 750)...

Boîte à cure-dents oblongue en or 18k 750) et émail vert translucide sur fond guilloché à décor de vagues et semis lenticulaire, l’intérieur du couvercle sur fond de glace, les encadrements et pilastres émaillés de demi-perles et palmettes opalescentes. Poinçon du maître orfèvre Joseph-Etienne Blerzy, reçu en 1768
Paris 1781-1782
Gravée en creux sur la gorge de l’inscription DU PETIT. DUNKERKE et numérotée 974
Haut : 1,5 cm – Long : 9,3 cm – Larg : 2,5 cm
Poids brut : 79,07 g
(accidents et manques à l’émail)

Joseph-Etienne Blerzy (1768-1806) Apprenti chez François Aubert en 1750, il s’établit sur le pont au Change à l’enseigne « à la ville de Leipzig » sa production est réputée pour la qualité de ses bijoux en or. La date de la fin de son activité est inconnue. Le musée du Louvre conserve treize tabatières et deux étuis à cire dans ses collections ; sept tabatières sont également représentées au musée Cognacq-Jay, et on retrouve ses œuvres dans plusieurs collections publiques et privées.
Au petit Dunkerque, enseigne du marchand Charles- Raymond Granchez, établi jusqu’en 1761 à Dunkerque, il ouvre à Paris un magasin 3 quai de Conti où il vend des objets d’art et de curiosité, il y connait un très grand succès, et devient marchand bijoutier de la reine dès 1774. Il cessera son activité en 1787.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue