Francis GRUBER (Nancy 1912 - Paris 1948)...

Lot 91
Aller au lot
50 000 - 60 000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 78 000 EUR

Francis GRUBER (Nancy 1912 - Paris 1948)...

Francis GRUBER (Nancy 1912 - Paris 1948)
L'Atelier
Huile sur toile d'origine
160 x 160 cm
Signé et daté en bas à gauche F Gruber 1943
Porte au dos l'ancienne étiquette avec la mention manuscrite l'Atelier
Porte sur le châssis l'inscription à la craie bleue N° 31

Provenance :
Collection Jacques et Lydie Bazaine
Collection particulière

Exposition :
Salon des Tuileries, XXème Exposition, 1943, Palais de Tokyo, Paris
Francis Gruber, Art Council of Great Britain, Londres N° 27
Les Réalités de la peinture
Exposition Gruber, Paris, n° 31
Francis Gruber 1912-1948, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, novembre 1976 - janvier 1977, reproduit
Francis Gruber, l'oeil à vif, Musée des Beaux Arts de Nancy, 2009, reproduit page 109

Bibliographie :
Catherine Bernad-Gruber, Armelle Vanazzi, Francis Gruber, Ides et Calendes, Neuchâtel, 1989, reproduit page 180
« ...En 1943, il peint sur le format carré difficile et plénier, auquel, comme Braque il a souvent recours, une des meilleures variantes du thème de l’Atelier, le réceptacle austère de son travail, souvent représenté sous des angles variés, dont les hauts vitrages laissent parfois apercevoir les arbres et les toits de Paris. Le jour pâle du dehors se réfracte à l’intérieur, tamisé par les rideaux... »
Jean Leymarie ; in C. Bernard Gruber, A. Vanazzi, Francis Gruber, Neuchâtel, 1989.

" ...Quelques toiles des années 1939/40 représentant l’Atelier et des portraits nous rappellent la présence du voisin de la Villa d’Alesia, Albert Giacometti et la profonde amitié qui a lié les deux artistes. Après la fin de la guerre, entre 1945 et 1950, Giacometti a repris les sujets de Gruber, les a transformés adaptés et intégrés à son oeuvre. Francis Gruber quant à lui n’a pas eu la possibilité de poursuivre et d’élaborer son oeuvre pendant longtemps... Elle est inclassable, au-delà de toute influence extérieure, elle demeure unique et indépendante dès le début... »
Johannes Gachnang, in Francis Gruber, catalogue de l’exposition au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris 1977
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue