Auguste RODIN (1840 - 1917)
Faunesse à genoux
Bronze

Lot 43
Aller au lot
250 000 - 300 000 EUR
Résultat : 580 000 EUR

Auguste RODIN (1840 - 1917)
Faunesse à genoux
Bronze

Faunesse à genoux Bronze à patine verte soutenue 54.2 x 21.8 x 29.6 cm Signé A Rodin sur le côté droit de la base Conçu en 1887, cette épreuve vers 1910-1912 par la Fonderie Alexis Rudier Provenance: Dr Joseph Ripert, Marseille (acquis de l'artiste, Mai 1912) Puis par descendance Nous remercions Monsieur Jérome Le Blay de nous avoir confirmé l'authenticité de cette oeuvre. Nous remercions également le Cabinet Cailleux pour sa confiance. Cette oeuvre sera incluse dans le "Catalogue Critique de l'Oeuvre Sculpté d'Auguste Rodin" actuellement en préparation à la galerie Brame & Lorenceau par le comité Rodin sous la direction de M. Jérôme Le Blay. Cette épreuve a été exposée en Mai 1912 au 1er Salon de Mai à Marseille et est mentionnée in Alain Beausire «Quand Rodin exposait», Paris, 1988, p.335 Auguste Rodin fit exécuter au moins 8 épreuves de ce sujet dont 2 épreuves dès 1897 par la fonderie Griffoul et Lorge, 2 épreuves par la fonderie Françoix Rudier avant 1900 et 4 épreuves par la fonderie Alexis Rudier avant 1917. Le musée Rodin continua l'édition avec au moins 9 exemplaires toujours par la fonderie Alexis Rudier de 1920 à 1945 et enfin 9 exemplaires par la fonderie Georges Rudier entre 1954 et 1969. On recense donc en l'état actuel des connaissances du ComitéAUGUSTE RODIN LA FAUNESSE À GENOUX La faunesse à genoux est créée par Rodin en 1887, à cette même époque le sculpteur se consacre à la réalisation de l'oeuvre majeure de sa carrière La Porte de l'Enfer, dans laquelle on retrouve la figure de la faunesse associée à un groupe d'autres personnages mythologiques, connu sous le nom de Orphée et les Ménades. Rodin reçoit la commande de ce grand ensemble des Beaux-Arts en 1880, il sera achevé et présenté au public en 1900 lors de l'exposition personnelle du sculpteur, place de l'Alma. A cette occasion une fonte en bronze Le réveil, similaire à la Faunesse à genoux, est mise à l'honneur sur l'affiche de l'exposition dessinée par Eugène Carrière. Manifestement la représentation de cette figure est pour Rodin l'une des pièces les plus importantes de l'ensemble de La Porte de l'Enfer (visible au niveau du tympan), composé de deux cent vingt-sept figures, inspirées de la Divine Comédie de Dante. Cette figure emblématique de l'être hybride, mi-femme mi-animal, midélicate mi-carnassière, aura influencé l'oeuvre de Rodin comme celle de tant d'artistes. " La faunesse, d'animalité si fine, au rire mortuaire est devenue l'hôtesse de mon logis, la muse de mon travail " (Gustave Geffroy 12 mai 1888) Ainsi, la même année de la réalisation de cet exemplaire de la Faunesse, Rodin illustre l'exemplaire des Fleurs du Mal appartenant à Paul Gallimard, d'un dessin reprenant les mêmes traits que la figure mystique de la faunesse. L'oeuvre de Baudelaire est en effet fournie de nombreuses allusions à cette créature; " O vierges, o démons, o monstres, o martyres, De la réalité grands esprits contempteurs, Chercheuses d'infini, dévotes et satyres, Tantôt pleines de cris, tantôt pleines de pleurs," Ces vers extraits des Femmes damnées des Fleurs du Mal semblent avoir été écrits pour guider la main du sculpteur dans la réalisation de cette Faunesse à genoux, et les deux artistes paraissent unis dans la fascination pour cette figure envoûtante. Cet exemplaire de la Faunesse à genoux est présenté au 1er Salon de Mai 1912 où Auguste Rodin était président d'honneur au côté d'Auguste Renoir. Il faisait parti de cinq oeuvres parmi lesquelles étaient exposées le Buste de Dalou (Bronze), Buste d'homme (Bronze), l'Âge d'Airain (Dessin) et Olympie (Dessin). Auguste Rodin, 26 épreuves de la Faunesse à genoux
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue